sortez du placard! un forum pour autistes adultes.

un forum créé par des autistes, pour les autistes adultes, leurs familles, et toute personne concernée.Un lieu d'échange et de discussion sur les sujets qui nous touchent, sans langue de bois!
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 les diagnostics post mortem

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
hapy drum



Messages : 58
Date d'inscription : 02/11/2010

MessageSujet: les diagnostics post mortem   Mar 30 Nov - 20:48

sujet d'origine: http://sortez-du-placard.forumactif.com/liens-utiles-f18/petit-article-sur-un-grand-site-t104.htm

concernant cette petite partie du texte de Sylbao :

Pensez à Albert Einstein, à Béla Bartok, à Glenn Gould, à Michel-Ange, à George Lucas, à Steven Spielberg, à Steve Jobs, à Ludwig Wittgenstein, à Jerry Yang, à Bill Gates...


Je pense personnellement qu'il est préférable d'éviter d'affirmer ce genre de chose, rien ne nous prouve de manière scientifique que les personnes citées ci dessus dans le texte, soient des personnes suceptibles d'être Asperger, et un diagnostic post-mortem me semble peu valable et dificlement réalisable.
Il me semble judicieux de faire très attention à la qualité des informations véhiculées sur le syndrome d'asperger ou les autismes dans leur ensemble et de s'en tenir à des faits réels et concrets.
Revenir en haut Aller en bas
Sylbao

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 18/11/2010
Age : 28
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: les diagnostics post mortem   Mar 30 Nov - 21:03

Merci numero neuf.

Hapy drum : Toutes les personnes que je cite ne sont pas mortes. Et pour celles qui le sont, le syndrome d'Asperger est plus qu'une supposition. Tous les symptômes ont été rapportés par eux mêmes ou leurs proches : leur diagnostic n'est donc ni plus ni moins scientifique que le nôtre.
Je sais que les gens ont tendance à s'exciter dès qu'on place un "génie" dans la liste. Moi, je n'en parle que pour donner des exemples d'intégration réussie. Je ne suis pas dans un trip mégalomane ou mythologisant pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
http://Nothomb.forumactif.com
hapy drum



Messages : 58
Date d'inscription : 02/11/2010

MessageSujet: Re: les diagnostics post mortem   Mer 1 Déc - 11:21

Sylbao a écrit:
Merci numero neuf.

Hapy drum : Toutes les personnes que je cite ne sont pas mortes. Et pour celles qui le sont, le syndrome d'Asperger est plus qu'une supposition. Tous les symptômes ont été rapportés par eux mêmes ou leurs proches : leur diagnostic n'est donc ni plus ni moins scientifique que le nôtre.
Je sais que les gens ont tendance à s'exciter dès qu'on place un "génie" dans la liste. Moi, je n'en parle que pour donner des exemples d'intégration réussie. Je ne suis pas dans un trip mégalomane ou mythologisant pour autant.


Sylbao je ne t'ai ni accusée d'etre dans un tripe comme tu dis de mythomanie, ni de mégalomanie, je dis simplement qu'il faut préter attention à l'information que l'on véhicule. je ne suis pas non plus exitée à la lecture du nom d'un génie peu importe le nom.
ceci étant dit je te rassure je suis bien au courant que toutes les personnes citées ne sont pas décédées... meme si je me suis mal exprimée en parlant de diag post mortem qui reste pour moi d'une totale inutilité, je ne vois pas l'intéret de savoir qui est aspie ou non une fois qu'il est mort..

je réitère et rappelle simplement qu'il faut rester prudent quant à l'information qu'on véhicule.

Autre chose je ne suis pas contre les personnes qui s'autodiagnostique je ne porte pas de jugement là dessus, mais à ma connaissance il n'y a pas de preuve concernant le syndrome d'asperger chez les personnes vivantes que tu cites, la prudence reste donc de mise.
certaines personnes s'autodiagnostiquent asperger et ont probablement raison, d'autres s'autodiagnostiquent à tort et entre dans un processus de fonctionnement qui n'est pas le leur, ça peut etre angoissant pour d'autres aspies aussi je pense que tu peux l'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
hapy drum



Messages : 58
Date d'inscription : 02/11/2010

MessageSujet: Re: les diagnostics post mortem   Mer 1 Déc - 13:00

un nouveau post pour une petite précision à Sylbao

surtout ne te sens pas attaquée dans mes propos il n'y a d'attaque contre personne je peux parfois sembler vindicative mias il n'en est rien je donne juste mon opinion comme toi tu peux donner la tienne. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Maitre Yoda
Admin
avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 31/10/2010
Localisation : sur la mauvaise planete

MessageSujet: Re: les diagnostics post mortem   Mer 1 Déc - 14:40

Sylbao a écrit:
Moi, je n'en parle que pour donner des exemples d'intégration réussie.

hapy drum , tu dis "meme si je me suis mal exprimée en parlant de diag post mortem qui reste pour moi d'une totale inutilité, je ne vois pas l'intéret de savoir qui est aspie ou non une fois qu'il est mort..". mais tu dis ca apres que sylbao aie exposé ses raisons....
il faudrait peut etre expliquer pourquoi tu penses que donner des exemples d'integration réussie, meme post mortem ( puisque le diagnostique n'existait pas á l'epoque) , est d'une totale inutilité....
je saisis mal la logique....
Revenir en haut Aller en bas
http://sortez-du-placard.forumactif.com
numero neuf

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 08/11/2010

MessageSujet: Re: les diagnostics post mortem   Mer 1 Déc - 14:45

Suite à ton texte Sylbao et aux personnes que tu citais comme ayant un SA , j'ai cherché hier soir si la reconnaissance du SA pour ces personnes était officielle ou publique mais je n'ai pas trouvé d'infos à ce sujet .

Il y a des personnalités excentriques et ayant des intérêts très poussés qui ne sont pas nécessairement asperger , non plus .

C'est important de véhiculer un message d'intégration réussie , c'est vrai pour certaines personnes asperger , en effet , mais comme la tendance actuelle c'est plutôt de crier au génie quand on parle de SA il est important de rappeler qu'il s'agit bien d'un handicap avec toutes les difficultés d'adaptation , les incompréhensions , les angoisses , qui pourrissent la vie et peuvent parfois mener au suicide notamment quand la souffrance est devenue insupportable ...
Revenir en haut Aller en bas
Maitre Yoda
Admin
avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 31/10/2010
Localisation : sur la mauvaise planete

MessageSujet: Re: les diagnostics post mortem   Mer 1 Déc - 14:49

je suis d'accord avec ce que tu dis, numero neuf, pour autant je ne pense pas qu'il soit constructif de faire la "police du SA", en ce qui concerne les idées positives sur le sujet Smile a mon avis il est plus important de se concentrer sur les themes tels que "les autistes ne sont pas capables d'évoluer", "je ne connais aucun autiste capable de mener une vie normale"etc. tous points qui, étant massivement exagérés au point d'en devenir faux, peuvent etre contrés par des arguments du meme style, apres tout si l'on reste fair play dans ce monde, on finit mangé...
Revenir en haut Aller en bas
http://sortez-du-placard.forumactif.com
Akumatata
modérateur
avatar

Messages : 211
Date d'inscription : 31/10/2010

MessageSujet: Re: les diagnostics post mortem   Mer 1 Déc - 14:57

Il existe des asperger non célèbres qui ont une intégration " partiellement " réussie. Ceux la parlent sur les forums , ont un diagnostic je pense a Emmanuel , Bernard, sur Asperansa, Laure, mon mari et d autres.
Néanmoins leur intégration s est faite au prix d'efforts quotidiens et ils le soulignent bien.
Pour moi donner par exemple un diagnostic à Einstein sans connaitre réellement sa vie et pouvoir utiliser son expérience pour prouver qu il était asperger et intégré n a pas valeur.
Pour que ces cas démontrent une vrai réussite d intégration il faudrait aussi que les personnes parlent et racontent leur problématique. En dehors de leur " géni " quelle était leur vie ?
Dans l absolu ce pourrait être bien que l on trouve des exemples de personnes n ayant pas une facultée créative géniale qui leur a servit.
Les asperger " savants " représentent moins de 5 % des SA , s appuyer sur cette base pour définir les possibilités me semblent dangereux pour les autres .
Je connais plein de SA qui n ont pas de dons spécifiques et qui doivent démontrer leur potentiel au quotidien sans effet remarquables comme cela a pu l être pour les noms cités.
Revenir en haut Aller en bas
Akumatata
modérateur
avatar

Messages : 211
Date d'inscription : 31/10/2010

MessageSujet: Re: les diagnostics post mortem   Mer 1 Déc - 14:59

Citation :
je ne connais aucun autiste capable de mener une vie normale

Moi je dirai plutot : Je ne connais aucun autiste ( pour le moment mais j ai pas dis que ça existe pas ) capable de vivre une vie dans la norme réclamée .
Revenir en haut Aller en bas
Maitre Yoda
Admin
avatar

Messages : 171
Date d'inscription : 31/10/2010
Localisation : sur la mauvaise planete

MessageSujet: Re: les diagnostics post mortem   Mer 1 Déc - 15:01

Akumatata a écrit:
Citation :
je ne connais aucun autiste capable de mener une vie normale

Moi je dirai plutot : Je ne connais aucun autiste ( pour le moment mais j ai pas dis que ça existe pas ) capable de vivre une vie dans la norme réclamée .

hé, c'est pas moi qui dit ca Laughing ce qu'ils entendent par la c'est "independant "en general....
Revenir en haut Aller en bas
http://sortez-du-placard.forumactif.com
Akumatata
modérateur
avatar

Messages : 211
Date d'inscription : 31/10/2010

MessageSujet: Re: les diagnostics post mortem   Mer 1 Déc - 15:05

Ce qu ils entendent c est " autonomes" et ça c'est une chose dont on parle peu.
Prenons le cas d Einstein par exemple , dirait on que cet homme était intégré si il passait 10h dans son labo en étant assisté pour tout le reste ( nourriture , hygiène, administratif ) et si son relationnel se limitait à expliquer aux autres ses théories ?
Revenir en haut Aller en bas
numero neuf

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 08/11/2010

MessageSujet: Re: les diagnostics post mortem   Mer 1 Déc - 15:05

Citation :
je ne pense pas qu'il soit constructif de faire la "police du SA", en ce qui concerne les idées positives sur le sujet

Ce n'était pas mon intention , je voulais plutôt dire que pour le SA comme pour le reste du continuum autistique , il y a des degrés différents d'atteinte et que toutes les personnes qui sont touchées ne le vivent pas forcément bien .
C'est juste que je n'ai pas vu cet aspect là dans l'article de Sylbao ( dont ce n'était pas le but , sûrement ) et que je suis contre le fait " d'idéaliser " le SA ...

Citation :
tous points qui, étant massivement exagérés au point d'en devenir faux, peuvent etre contrés par des arguments du meme style, apres tout si l'on reste fair play dans ce monde, on finit mangé...

Je ne suis pas sûre d'avoir bien compris la fin de ton message ...

Revenir en haut Aller en bas
hapy drum



Messages : 58
Date d'inscription : 02/11/2010

MessageSujet: Re: les diagnostics post mortem   Mer 1 Déc - 18:27

Maitre Yoda a écrit:
Sylbao a écrit:
Moi, je n'en parle que pour donner des exemples d'intégration réussie.

hapy drum , tu dis "meme si je me suis mal exprimée en parlant de diag post mortem qui reste pour moi d'une totale inutilité, je ne vois pas l'intéret de savoir qui est aspie ou non une fois qu'il est mort..". mais tu dis ca apres que sylbao aie exposé ses raisons....
il faudrait peut etre expliquer pourquoi tu penses que donner des exemples d'integration réussie, meme post mortem ( puisque le diagnostique n'existait pas á l'epoque) , est d'une totale inutilité....
je saisis mal la logique....


je ne parle pas des exemples d'asperger intégrés mais juste du fait de diagnostiquer des morts ma pensée n'a rien à voir avec le fait que Sylbao ait exprimé ses raisons.
Revenir en haut Aller en bas
hapy drum



Messages : 58
Date d'inscription : 02/11/2010

MessageSujet: Re: les diagnostics post mortem   Mer 1 Déc - 18:30

hapy drum a écrit:
Maitre Yoda a écrit:
Sylbao a écrit:
Moi, je n'en parle que pour donner des exemples d'intégration réussie.

hapy drum , tu dis "meme si je me suis mal exprimée en parlant de diag post mortem qui reste pour moi d'une totale inutilité, je ne vois pas l'intéret de savoir qui est aspie ou non une fois qu'il est mort..". mais tu dis ca apres que sylbao aie exposé ses raisons....
il faudrait peut etre expliquer pourquoi tu penses que donner des exemples d'integration réussie, meme post mortem ( puisque le diagnostique n'existait pas á l'epoque) , est d'une totale inutilité....
je saisis mal la logique....


je ne parle pas des exemples d'asperger intégrés mais juste du fait de diagnostiquer des morts ma pensée n'a rien à voir avec le fait que Sylbao ait exprimé ses raisons.


Et j'insistais surtout sur le fait de faire attention à l'info qu'on véhicule comme tu le dis le diag à cette époque était inexistant on ne peut donc pas certifier que ces personnes étaient asperger ça me semble plutot logique pourtant à moi Shocked Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
hapy drum



Messages : 58
Date d'inscription : 02/11/2010

MessageSujet: Re: les diagnostics post mortem   Mer 1 Déc - 18:45

numero neuf a écrit:
Suite à ton texte Sylbao et aux personnes que tu citais comme ayant un SA , j'ai cherché hier soir si la reconnaissance du SA pour ces personnes était officielle ou publique mais je n'ai pas trouvé d'infos à ce sujet .

Il y a des personnalités excentriques et ayant des intérêts très poussés qui ne sont pas nécessairement asperger , non plus .

C'est important de véhiculer un message d'intégration réussie , c'est vrai pour certaines personnes asperger , en effet , mais comme la tendance actuelle c'est plutôt de crier au génie quand on parle de SA il est important de rappeler qu'il s'agit bien d'un handicap avec toutes les difficultés d'adaptation , les incompréhensions , les angoisses , qui pourrissent la vie et peuvent parfois mener au suicide notamment quand la souffrance est devenue insupportable ...


tout à fait d'accord avec toi d'ou ma grande insistence à l'attention qu'il faut préter aux informations véhiculées.
Revenir en haut Aller en bas
Akumatata
modérateur
avatar

Messages : 211
Date d'inscription : 31/10/2010

MessageSujet: Re: les diagnostics post mortem   Mer 1 Déc - 18:54

Citation :
quand on parle de SA il est important de rappeler qu'il s'agit bien d'un handicap avec toutes les difficultés d'adaptation , les incompréhensions , les angoisses , qui pourrissent la vie et peuvent parfois mener au suicide notamment quand la souffrance est devenue insupportable ...

Voila et ça que tu sois " génial " ou pas c'est une chose compliquée à vivre.
Et c est la qu est le vrai problème. Une angoisse interne ça ne se voit pas.
Personne n est dans ta tête , personne ne voit ta panique si tu ne sais pas l exprimer.
Revenir en haut Aller en bas
hapy drum



Messages : 58
Date d'inscription : 02/11/2010

MessageSujet: les diagnostics post mortem   Mer 1 Déc - 19:00

Akumatata a écrit:
Citation :
quand on parle de SA il est important de rappeler qu'il s'agit bien d'un handicap avec toutes les difficultés d'adaptation , les incompréhensions , les angoisses , qui pourrissent la vie et peuvent parfois mener au suicide notamment quand la souffrance est devenue insupportable ...

Voila et ça que tu sois " génial " ou pas c'est une chose compliquée à vivre.
Et c est la qu est le vrai problème. Une angoisse interne ça ne se voit pas.
Personne n est dans ta tête , personne ne voit ta panique si tu ne sais pas l exprimer.


souvent quand on me demande comment je vis mon syndrome je dis que je suis en prison, prisonnière de moi-meme à cette seule différence c'est que bien que consciente de ma prison je suis aussi très consciente qu'aucune clé n'existe pour l'ouvrir... c'est très difficile d'expliquer aux gens comment on vit le fait d'etre aspie et la souffrance que celà nous incombe au quotidien sans vouloir noircir le tableau bien sur, mais il faut rester lucide le fait d'etre asperger n'est certes pas une tare fort heureusement mais ça n'est pas non plus une partie de plaisir ou quelque chose de "fun"
Revenir en haut Aller en bas
numero neuf

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 08/11/2010

MessageSujet: Re: les diagnostics post mortem   Sam 4 Déc - 10:44


Pardon d'avoir fait dévié le post sur l'article de Sylbao , je pensais qu'on parlait de la représentation et de la perception du syndrome d'asperger qu'ont les personnes qui ne connaissent pas le sujet .
Je ne cherchais pas à " noircir le tableau " .
Revenir en haut Aller en bas
jodelle
Invité



MessageSujet: re dg post mortem   Lun 3 Jan - 21:27

bounce Vu la complexite d'aujourd'ui a fournir un diagnostic du syndrome d'asperger et d'autres traits autistiques d'ailleurs je ne vois pas bien comment on pourrait etablir un diagnostic post mortem surtout sans la presence de la personne concernee scratch
Revenir en haut Aller en bas
joelle

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 01/11/2010

MessageSujet: Re: les diagnostics post mortem   Lun 3 Jan - 21:40

jodelle a écrit:
bounce Vu la complexite d'aujourd'ui a fournir un diagnostic du syndrome d'asperger et d'autres traits autistiques d'ailleurs je ne vois pas bien comment on pourrait etablir un diagnostic post mortem surtout sans la presence de la personne concernee scratch
Crying or Very sad c'est moi joelle Je ne pouvais repondre qu"en tant qu'invite Enfin je crois que j'ai repare Cool
Revenir en haut Aller en bas
Sylbao

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 18/11/2010
Age : 28
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: les diagnostics post mortem   Mar 4 Jan - 0:08

Le syndrome est constitué de symptômes. S'il reste des traces écrites, audio-visuelles, etc de ces multiples symptômes, le diagnostic n'est ni plus ni moins alambiqué que celui d'une personne vivante. D'ailleurs les spécialistes prêtent moins d'attention au contenu sémantique qui sort de la bouche de leur spécimen qu'à son comportement observable.
Revenir en haut Aller en bas
http://Nothomb.forumactif.com
joelle

avatar

Messages : 66
Date d'inscription : 01/11/2010

MessageSujet: Re: les diagnostics post mortem   Mar 4 Jan - 0:30

Sylbao a écrit:
Le syndrome est constitué de symptômes. S'il reste des traces écrites, audio-visuelles, etc de ces multiples symptômes, le diagnostic n'est ni plus ni moins alambiqué que celui d'une personne vivante. D'ailleurs les spécialistes prêtent moins d'attention au contenu sémantique qui sort de la bouche de leur spécimen qu'à son comportement observable.
En tout cas de mon point de vue je choisirais des specialistes d'aujourd'hui plutot que ceux d'hier mais quand a me battre je prefererais etre la tu comprends ? attendu que ma confiance est limitee quand aux diagnostics surtout comme tu dis s'ils ne s'interessent qu'au comportement observable!!!mais il faut du vivant pour ca non? Wink
Revenir en haut Aller en bas
Sylbao

avatar

Messages : 73
Date d'inscription : 18/11/2010
Age : 28
Localisation : Bordeaux

MessageSujet: Re: les diagnostics post mortem   Mar 4 Jan - 0:33

Il eût été difficile d'établir un diagnostic quand Asperger ne l'avait pas défini...
Non, il ne faut pas qu'un être soit vivant pour observer son comportement. Il suffit qu'il l'ait été et qu'on s'en souvienne, que des pellicules ou des livres s'en souviennent.
Revenir en haut Aller en bas
http://Nothomb.forumactif.com
maryline

avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 03/11/2010

MessageSujet: Re: les diagnostics post mortem   Dim 9 Jan - 12:30

Humm les films ne montrent pas tout et à une époque filmer n'était pas systématique et fait seulement dans des moments importants de la vie d'une personne.

Par exple je peux te fournir un tas de vidéos de tranches de vie de mon fils qui "prouveraient" qu'il n'est pas autiste.
Revenir en haut Aller en bas
maryline

avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 03/11/2010

MessageSujet: Re: les diagnostics post mortem   Dim 9 Jan - 12:33

Je m'intéresse de très près à la bipolarité, et j'ai constaté qu'une liste de personnes célèbres, diagnostiquées bipolaires, a été établie également.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: les diagnostics post mortem   

Revenir en haut Aller en bas
 
les diagnostics post mortem
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» punition post mortem
» Spiritualité et religion, c'est pas la même chose!
» DON du CERVEAU!
» Fantômes aux fenêtres du château des Ravalet ?
» Déclaration post-mortem ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
sortez du placard! un forum pour autistes adultes. :: discussions generales :: discussions générales autisme-
Sauter vers: